Un Havre de Paix de Stanislas Petrosky

UN HAVRE

Mon avis : Une histoire qui commence sur les chapeaux de roues !!! Un suicide qui semble ne pas en être un dans un centre pénitentiaire, ce qui accentue cette perspective : la victime : un flic infiltré. Très vite cette enquête va s’avérer difficile car on ne sait pas vraiment à qui faire confiance, les prisonniers, les matons, le directeur de prison…

Des personnages très originaux, d’anciens légionnaires. Ludovic devenu embaumeur va aider à résoudre cette enquête en faisant appel à ses connaissances, d’anciens compagnons d’armes. Leur manière de gérer les différentes situations peut paraître excessive mais reste toujours juste.  Avec leur personnalité bien trempée, leur passé militaire chargé de missions pas toujours agréables, ils emploient des méthodes directes et qui fonctionnent. Ils ne font pas dans la dentelle et pourtant ils font preuve d’une grande humanité et sont assoiffés de justice.  Leurs adversaires n’ont qu’à bien se tenir, ils vont s’avérer être d’une redoutable efficacité.

Je découvre l’auteur et cette série par ce volet. J’ai adoré le rythme soutenu, le phrasé fleuri qui colle parfaitement au profil des personnages mais ne tombe jamais dans la vulgarité. Une écriture fluide, punchy, un style atypique, une intrigue bien ficelée, entremêlée de retournements de situation. Je retiendrais de cette lecture vive et dynamique : il faut absolument que je retrouve Ludo dans d’autres aventures.

Je remercie French Pulp pour leur confiance et pour l’organisée de la soirée en l’honneur de l’auteur et de Michel Guenanten, où nous avons pu en apprendre d’avantage sur le métier de thanatopracteur (Embaumeur). Elle s’est déroulée au Musée de l’Histoire de la Médecine à Paris le 28 Février 2019.

Résumé : Quand l’Embaumeur va pour récupérer un corps dans le centre pénitentiaire du Havre, et que le suicidé lui paraît suspect, il ne peut s’empêcher de mettre son nez partout, de remuer la fange à ses risques et périls.
Surtout si le taulard décédé est un flic infiltré, un policier incarcéré pour faire tomber un monstre…
Qui a tué William PETIT, comment, alors qu’il était seul dans sa cellule, et pourquoi ?
Entre une affaire de corruption dans la prison, un caïd qui tente de se faire passer pour une oie blanche, c’est une nouvelle aventure plus que mouvementée pour l’Embaumeur qui a mis le doigt dans un drôle d’engrenage.

Date de parution : 16.03.2018

auteur

 

15 réflexions au sujet de « Un Havre de Paix de Stanislas Petrosky »

      1. Michel Vigneron : Harpicide (novembre 2012)
        Hervé Sard : Ainsi fut-il (janvier 2013)
        Claude Vasseur : Concerto en lingots d’os (mars 2013)
        Stéphane Pajot : Deadline à Ouessant (juin 2013)
        Maxime Gillio : Anvers et Damnation (septembre 2013)
        Jess Kaan : Le Label N (décembre 2013)
        Didier Fossey : Na Zdrowie (mai 2014)
        Philippe Declerck : Le Manchot à peau noire (octobre 2014)
        Jacques Saussey : Sens interdit[S] (février 2015)
        Samuel Sutra : La Mort dans les veines (octobre 2015)

        Aimé par 1 personne

Répondre à Collectif Polar : chronique de nuit Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s