La Prisonnière de la Mer d’Elisa Sebbel

la prisonnière de la mer

Mon avis : On va éviter le whaouuuu peut constructif mais le ton est lancé. On est tout de suite immergé dans l’ambiance, les faits historiques rappelés en amont aident à situer les événements relatés. Je suis arrivée sur l’ile comme Héloïse, on partage ses émotions, ses deuils, ses espoirs, ses aménagements. Un personnage touchant qui en plus de son jeune âge, son état de veuve va devoir composer dans cette captivité à ciel ouvert. Elle s’occupe principalement des malades, mais très vite elle va devoir trouver d’autres activités. Remis à l’époque, le veuvage pour une femme est compliqué, plus de revenus ni de protection, ni de respect, 21 femmes au milieu de 5000 hommes… elle va devoir assurer sa survie… Que se passera-t-il lorsqu’elle tombera amoureuse ?
Une histoire très bien relatée, bien écrite, entraînante et addictive, l’auteur a su capter le lecteur dès le début de l’œuvre, les différents personnages acteurs de ce roman sont très bien décrits. Le rôle des femmes lors de conflits est très souvent peu abordé, les petites mains qui agissent dans l’ombre, mais ici elles sont au cœur du récit. L’ensemble donne un roman que j’ai trouvé magnifique malgré la dureté du thème, très bien décrit. Une très belle découverte, j’invite tous les lecteurs à en faire de même.

Comment j’en suis venue à m’ouvrir à d’autres univers que les polars, thrillers et romans noirs, tout simplement en lisant Block 46 de Johana Gustawsson puis Le Fil d’Argent de Rebecca Greenberg où leurs flash-backs historiques m’ont attirée.

Je remercie l’auteur pour sa confiance.

Résumé : 1809, une île déserte, 5000 hommes, 21 femmes – Le destin bouleversant d’Héloïse.
5 mai 1809, cinq mille soldats de l’armée napoléonienne sont déposés sur la petite île déserte de Cabréra, en Méditerranée. Les accompagnent vingt et une femmes, dont une jeune cantinière de dix-huit ans qui vient juste de perdre son mari. Sur tous les visages, la même question : les a-t-on abandonnés à leur propre sort sur ce rocher aride ? Pour survivre, un maigre filet d’eau douce, une poignée de fèves délivrées en ration insuffisante, quelques branchages pour construire des abris précaires. Les hommes sont désespérés et les femmes seules victimes de leur avidité. Héloïse n’a pas d’autre choix que de trouver protection auprès d’un officier. Mais, lors d’un nouvel arrivage de prisonniers, elle croise les yeux de Louis. Les mois passent, le ciel et la mer en colère s’acharnent, les squelettes tapissent le sol de l’île. Partagée entre la raison et la passion, Héloïse survivra-t-elle ?

Date de parution : 30.01.2019 aux Editions Mazarine

elisa

4 réflexions au sujet de « La Prisonnière de la Mer d’Elisa Sebbel »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s