Fallait Pas de Jocelyne Bacquet

fallait pas

Mon avis : Nous voici aux côtés d’un auteur qui a mal perçu le refus de son manuscrit par les maisons d’édition. Pour lui, il est parfait ce sont les autres qui ne le comprennent pas. Et voici comment il va lister les personnes qu’il sent responsable de son échec et qu’il va leur rendre une petite visite. Jusqu’où ira-t-il ? Comment assouvira-t-il sa vengeance ? Arrivera-t-il à se faire entendre ? Les enquêteurs vont devoir faire preuve de patience et d’adresse afin de trouver un point commun entre tous ces morts.
Un personnage, noir, narcissique, antipathique dès les premières pages. Il va emmener le lecteur à ses côtés, essayer de le rallier à sa cause : les autres ne l’ont pas compris, ils n’ont pas su percevoir entre ses lignes la magnificence de son projet.
Les enquêteurs, à pied d’oeuvre, vont n’avoir de cesse d’attraper ce tueur, ils ont face à eux un personnage prêt à tous les subterfuges afin d’arriver à ses fins. Mais sait-on déjà où est le début ?
L’auteur, armé d’une écriture fluide, dynamique, quelques sarcasmes tout à fait appréciables et quelques gouttes d’humour nous entraine à travers cette enquête, dans la tête d’un auteur non reconnu. Perspicace, sans être moralisatrice, c’est habilement que les faits sont installés, se dévoilent et s’imbriquent d’eux-mêmes. Une lecture divertissante et très agréable.

Résumé : Quel écrivain en mal d’éditeur ne s’est pas dit à lui-même ou sur le ton de la blague au cours d’une conversation entre amis, qu’il ne comprenait vraiment pas que l’on refuse partout son manuscrit, pourtant si parfait ? Ou qu’il irait personnellement étrangler le prochain éditeur qui oserait lui envoyer une réponse négative ?
Mais de là à passer à l’acte, il y a un fossé aux tailles abyssales, que le personnage de ce livre ne va pas hésiter à franchir.
Comment passer du statut d’écrivain à celui d’ennemi public numéro un ? Beaucoup plus simple qu’on ne pourrait le croire…
Le méchant de service emmènera dans son sillage deux inspecteurs qui vivaient jusque-là aux antipodes l’un de l’autre, une libraire à la mémoire étonnante, un agent peu banal, mais aussi un chien attentif, quelques chats psychopathes, des boîtes de biscuits, un bébé émouvant et une réceptionniste aux facettes multiples, le tout évoluant au milieu de relents de vengeance et de rancœur.

Date de publication : 09.10.2018 aux Edition Lulu.com

bacquet jocelyne

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s