Mauvais Genre (Tome 3) d’Isabelle Villain

Parlons de la dernière claque que je me suis prise, non non rassurez-vous je ne me suis pas faite agressée, j’ai juste lu ce livre.

46641047_10217818849086651_2068048399659171840_n

Mon avis : Nous voici plongés dans une enquête qui va donner pas mal de fil à retordre à Rebecca et son équipe, le décès d’Hugo. De fausses pistes en mésaventure, en passant par des impasses, les protagonistes vont devoir user de patience et de prudence. Parallèlement, d’autres intrigues sont développer, s’immiscer, s’imbriquer, se dénouer, et aboutir ou pas. Quel suspense !!!
Les personnages d’Hugo et Angélique m’ont totalement fascinée, très bien aboutis, très attachants. Une équipe d’enquêteurs dont on découvre la vivacité, le courage et le panache. Des personnages également très sombres qui vont se révéler être des êtres redoutables.
Ce roman est mené tambour battant, rythmé, avec de nombreux dialogues, des chapitres courts, plusieurs événements qui s’entremêlent : un ensemble qui tient le lecteur en haleine. Une écriture fluide, dynamique et addictive. Au-delà du côté thriller, très bien ficelé avec une fin époustouflante (je me suis faite avoir) ; l’auteure soulève l’épineux regard que peuvent porter certaines personnes, la famille face au genre. Ce thème très bien exprimé, documenté et réveille chez le lecteur de multiples réflexions sur notre société. Je félicité l’auteur pour cet opus qui m’a littéralement embarquée, lu en 24 heures. J’irai découvrir les deux aventures précédentes du Commandant Rebecca de Lost, le personnage m’intrigue. A lire, à faire découvrir et à offrir à Noël.
Je remercie l’auteur pour sa confiance !!!

Résumé : Hugo Nicollini est un garçon différent des autres gamins de son âge. Un père brutal. Une maman protectrice. Un soir, il est témoin d’une dispute entre ses parents. Une de plus. Une de trop. Cette fois-ci, sa mère succombera sous la violence des coups.
Vingt-trois ans plus tard, l’équipe du commandant Rebecca de Lost enquête sur la mort d’une jeune femme, sauvagement poignardée dans son appartement. Pas d’effraction. Pas de vol. Pas de traces de défense. L’entourage de la victime est passé au crible, et l’histoire du petit Hugo va refaire surface bien malgré lui.

Date de parution : 15 Novembre 2018 aux Editions Taurnada

isabelle villain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s