Les Espionnes du Salève, L’Envers du Miroir (tome 1) de Mark Zellweger

les espionnes t1

Mon avis : Un sacré voyage dans le passé, 1940, entre la France et la Suisse. Un groupe de femmes se formes afin de soutenir et aider les services de renseignements à lutter contre les nazis. Elles vont devoir une place au milieu de ces hommes qui ne veulent surtout pas lâcher leur rôle ; mais aussi prendre des risques insensés… De découvertes en action, jusqu’où sont-elles prêtes à aller pour se procurer des renseignements auprès de l’ennemi ?
L’Ennemi d’ailleurs est-il vraiment celui qu’on croit ?
Une très belle découverte de l’auteur et de son univers, le rôle très méconnu de la Suisse dans ces années violentes et sombres. L’auteur signe ici un premier opus qui tient en haleine, nous emporte aux côtés de ces personnages à la fois attachants et tenaces. Du rythme, du mensonge, de la manipulation, le cocktail parfait pour passer un bon moment de lecteur pour les férus d’Histoire et d’Espionnage. La fluidité de l’écriture embarque le lecteur. Il se prend au jeu dangereux de la situation. Je me plongerai très rapidement dans le deuxième volet avec un grand plaisir.

Résumé : Le 14 juin 1940, l’armée allemande entre dans Paris et les années sombres recouvrent la France. Aussitôt, le service de renseignement suisse, le SR, s’active aux frontières. En même temps, la communauté internationale du renseignement basée à Genève depuis 1936 se mobilise sous la férule du vice-consul anglais Victor Farrell. Peu à peu des filières de passage entre la France et la Suisse romande se mettent en place, la résistance s’organise entre Genève et Lyon en concertation avec les espions installés à Genève.
Hannah Leibowitz, échappée de justesse du ghetto de Lodz, arrive à Genève en juin 1940 avec son fils Avram. Elle prend la tête d’un groupe de femmes de toutes nationalités et résolument décidées à lutter contre la barbarie nazie. On les dénomme : les Espionnes du Salève.
Le 1er juin 1941, Armand, jeune lycéen de Gex en zone interdite, est capturé par la Gestapo alors qu’il entre en Suisse au nord de Genève. Une certitude s’impose : on l’a dénoncé. Qui est le traître ? Les espionnes et leurs contacts mènent leur enquête.
Elles seront confrontées à des collaborateurs sournois prêts à les dénoncer, à des agents allemands déterminés et agissant en Suisse sous couverture, et à des trafiquants en tout genre.

Date de parution : 16.02.2018 aux Editions Eaux Troubles

mark 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s