L’Assassin qui aimait Paul Bloas (Tome 4) de Pierre Pouchairet

l'assassin de pierre

Mon avis : Léanne va de nouveau aller à la rencontre de sacrés problèmes (voir La Cage de l’Albatros), en effet elle ne sortira pas facilement de cette embrouille, les mailles d’un filet invisible semble se resserrer autour d’elle. Pourtant n’a-t-elle pas agit dans le seul but de faire justice ? Les avis convergent à ce sujet.

Pourtant, elle rempile sur une nouvelle affaire, des hommes sont retrouvés lardés de coups de couteau… En apparence, ils n’ont aucun point commun hormis leur mort dans d’atroces souffrances.

Une enquête qui allie à la fois, l’Art, mais aussi les souterrains de la ville. Quand les vestiges du passé sont utilisés à des fins crapuleuses dans le présent. Une alternance d’ambiance qui rythme parfaitement cette lecture, les lumières ou l’obscurité font parties intégrantes de ce récit. Elles participent, au même titre que les odeurs à éveiller les sens chez le lecteur.

Les secrets, le banditisme, le monde de la nuit, voilà la peinture représentative de ce volet. Bien sûr la présence de Léanne au panache, courage et volontarisme légendaires dynamise ce tableau breton. Sa témérité et volonté de ne jamais rien lâcher va une nouvelle fois lui faire prendre le risque de se brûler les ailes. Son charisme et tempérament, parfois comparables à une tempête force 10, rend au décor une sacrée houle et nous sommes très loin du fleuve tranquille.

Avec ses amies d’enfance Elodie et Vanessa, qui sont devenues des compagnes de travail, l’une légiste, l’autre psychologue. Un brillant trio qui ne passe pas inaperçu que ce soit d’un point de vue professionnel ou quand elles se retrouvent à faire de la musique dans un bar, ou pour un concours de lancer de charentaises, là j’avoue j’ai beaucoup ri.

L’auteur mélange très habilement l’Histoire de cette partie de la Bretagne et le côté artistique. Il n’épargne rien au lecteur, il ne ménage pas ses personnages. De coups de gueules en verre de réconciliation, tout y passe. Des personnages que l’on est ravi de retrouver au fil des différents épisodes, ils gagnent en profondeur et c’est à chaque fois un excellent rendez-vous.

J’apprécie également toute la partie descriptive et technique que nous distille parfaitement l’auteur au fil de l’enquête. On avance pas à pas, au fur et à mesure, le suspense est très bien maintenu.

Egalement ce qui me plaît c’est la place de l’humain, du breton, ses habitudes, son environnement, l’auteur nous embarque dans la région, de part des informations sociales et/ou sociétales.

De nouveau, un très bon moment de lecture, un très bon volet, qui se termine par un événement qui ne peut que nous précipiter vers la suite !!! J’adore ce procédé qui nous maintient en haleine jusqu’au bout.

l assassin ded

Résumé : La commandant Léanne Vallauri a beau engranger les succès à la tête de la Police judiciaire de Brest, elle se retrouve engluée dans une méchante affaire. L’informateur qu’elle protégeait a été la cible de deux tueurs et elle encourt des sanctions disciplinaires et pénales. Alors que le moral est en berne, elle accueille avec soulagement l’occasion d’oublier ses ennuis en travaillant sur un nouveau dossier.

La découverte d’un cadavre lardé de coups de couteau et abandonné à proximité de l’ancienne base des sous-marins allemands va l’entraîner dans une nouvelle aventure à hauts risques et lui faire découvrir des lieux dont elle n’imaginait pas l’existence.

Les tunnels et les souterrains de Brest, vestiges de la guerre, recèlent bien des mystères et des dangers. Ils vont cette fois être le théâtre d’une impitoyable chasse à l’homme dont Léanne et son équipe ne ressortiront pas indemnes…

Date de publication : 14.06.2019 aux Editions Le Palémon

Pour découvrir la série : Mortels Trafics, Haines, La Cage de l’Albatros 

A lire également : Tuez-les mais pas ici… 

pierre

Samedi, c’est permis aussi !! Des Lignes et des Pages 2020#22

Comme les Journaux se sont bien amusés à compter les pages, ils ont décidé de continuer, voici leur bilan du 25 Juillet au 7 Août 2020 :

  • Sherlock Holmes aux Enfers de Nicolas Le Breton :  172 pages

SHERLOCK AUX ENFERS

Résumé : On assassine aux Enfers.
On a tué, là où nul n’est censé mourir. Un damné a échappé aux tourments éternels… Seul, Sherlock Holmes élucidera ce mystère effroyable.
Mais comment le maître de la logique résoudra-t-il cette énigme dans le royaume de l’absurde, ce théâtre de masques, de faux-semblants et d’incohérence ? Assisté d’un Watson inattendu, l’enquêteur de Baker Street plonge dans les méandres de l’irrationnel, au plus profond des abîmes de la psyché humaine… et démoniaque. Il lutte pour sa sauvegarde et celle de ses compagnons dans l’inframonde au risque de s’y perdre, car il est dit que nul ne s’évade des Enfers s’il a partagé le repas des morts.Dans ce thriller nourri d’occultisme, le détective affronte la terreur de la Clef de Salomon et du Dictionnaire infernal au cœur d’une fantastique intrigue policière. Les apparences se jouent de la raison, l’intelligence se trouble, et du chaos émerge la lumière d’un savoir inquiétant.

  • L’Assassin qui aimait Paul Bloas (tome 4 ) de Pierre Pouchairet : 345 pages

l'assassin de pierre

Résumé : La commandant Léanne Vallauri a beau engranger les succès à la tête de la Police judiciaire de Brest, elle se retrouve engluée dans une méchante affaire. L’informateur qu’elle protégeait a été la cible de deux tueurs et elle encourt des sanctions disciplinaires et pénales. Alors que le moral est en berne, elle accueille avec soulagement l’occasion d’oublier ses ennuis en travaillant sur un nouveau dossier.

La découverte d’un cadavre lardé de coups de couteau et abandonné à proximité de l’ancienne base des sous-marins allemands va l’entraîner dans une nouvelle aventure à hauts risques et lui faire découvrir des lieux dont elle n’imaginait pas l’existence.

Les tunnels et les souterrains de Brest, vestiges de la guerre, recèlent bien des mystères et des dangers. Ils vont cette fois être le théâtre d’une impitoyable chasse à l’homme dont Léanne et son équipe ne ressortiront pas indemnes…

Et voilà 4 euros de plus dans la cagnotte pour le budget Livres de l’année prochaine !!! Les livres personnels sont à 2€ et les livres prêtés mentionnés par * sont à 3€

SEULS ONT ÉTÉ COMPTABILISÉS LES LIVRES TERMINÉS, SOIT UN TOTAL DE 517 PAGES

La Promesse de Cédric Cham

la promesse

Mon avis : Samuel tente de reprendre sa vie en main, sa femme a été assassinée sous ses yeux, lui laissé pour mort. Mais une fois sorti de l’hôpital, il retourne son arme de service contre lui. Non seulement sa vie s’écroule mais il ne peut reprendre son travail.

De déchéance en descente aux enfers, il va se fixer un objectif : retrouver les assassins de l’amour de sa vie !! Pour cela il va devoir arriver à sortir de chez lui et reprendre là où les flics se sont arrêtés.

Son enquête en marge des forces de l’ordre va lui permettre de remonter le temps et de découvrir la vérité. Comment va-t-il réagir quand sous ses yeux il va se rendre compte la motivation de ces meurtriers ?

L’auteur nous embarque aux côtés d’un personnage d’emblée attachant. En effet, l’empathie s’opère très rapidement vis-à-vis de Samuel. Cherchant la vérité, il se fait une promesse qu’il n’aura de cesse de tenir, il se fiche totalement des conséquences !

La recherche de vérité va se muter en vengeance, en vendetta personnelle, mais comment ne pas le comprendre ? Pas à pas, le lecteur évolue aux côtés de cet homme qui n’est plus un mari, de ce flic qui n’en est plus, mais qui a conservé tous les bons réflexes.

Certaines rencontres vont le maintenir sur son chemin, les promesses successives vont devenir son leitmotiv !

L’auteur met en lumière à la fois le deuil, l’état dépressif de son personnage principal, mais aussi son évolution et comment il va redresser. Sa motivation et ses rechutes rendent Samuel crédible et attachant.

J’ai adoré tout particulièrement un homme de l’ombre qui va lui aussi voir sa vie basculer et bouleverser suite à ces événements. L’enchaînement des faits puis des conséquences apportent un certain espoir et oxygène à Samuel.

Un livre noir, poignant, touchant. J’ai beaucoup espéré que les enquêteurs n’arrivent jamais au bout !!! Et oui je crois que c’est bien la première fois que ça m’arrive.

La description de certaines scènes m’ont de suite fait penser à certains films d’action et pimentent agréablement ce thriller noir tant par le thème et accentué par l’écriture de l’auteur. La mise en relief est parfaitement réalisée. On navigue également entre espoir et désespoir.

Encore une fois je suis conquise par mes découvertes de l’auteur. Heureusement, il m’en reste encore un, afin de patienter sagement jusqu’à la prochaine sortie !

Je remercie Mes Evasions Livresques pour le prêt et conseil sur ce livre !

 Résumé : « Après avoir assisté à l’assassinat de sa femme, un flic brisé retourne son arme contre lui. Sorti du coma, il ré-apprend à vivre pour respecter sa promesse : faire payer les assassins. Mais que peut un homme, seul, face à une entité du mal ? Dans un univers proche des polars coréens, entre violence, psychodrame et noirceur, « La promesse » est un thriller habile, surprenant… somptueux. »

Date de publication : 25.02.2016 aux Editions Fleur Sauvage

A découvrir du même auteur : Boyé, Le Fruit de mes Entrailles 

cham cedric

Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang de Laurine Valenheler

laurine

Livre lu dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus

Mon avis : Ce livre traite et met en lumière l’homophobie et la violence dont sont victimes les homosexuels.

Une enquête qui promet d’être difficile, surtout que les assassinats s’enchaînent et pourtant aucun indice ne va permettre aux enquêteurs d’avancer normalement. Ce sujet va devenir ultrasensible au sein de la brigade, les pistes ne mènent pourtant nulle part.

Un des protagonistes est le narrateur, le lecteur est donc placé en immersion dans ce livre, même si parfois nous pouvons être déstabilisés quand le narrateur change.

La violence et les violences sont au cœur de ce livre, une profusion de détails et d’anecdotes démontrent le mal être des victimes. Certes mais parfois, l’abondance peut alourdir la lecture et certains passages auraient pu être écourtés. Le ressenti de vie du quotidien de ce couple de flics qui doit faire face au regard des autres dans la rue mais aussi dans leur monde professionnel.

Des protagonistes attachants avec qui le lecteur vit, mange, dort et travaille. Sans oublier les tracas de tous les couples.

Un dénouement que l’on devine peu à peu au fur et à mesure des différentes situations mais j’ai trouvé que l’auteur avait été relativement habile afin de maintenir le suspense et nous tenir en haleine jusqu’au bout. J’ai été ravie de découvrir comment le coupable allait être mis en lumière. C’est bien fait et peut surprendre.

Une écriture entraînante, un livre étoffé, dense, sur leur vie et leur quotidien, de leur rencontre à leur vie à trois. Sans tabou, l’auteur livre la dureté de certaines scènes. J’ai beaucoup apprécié cette dimension humaine, les êtres sont mis en avant. Les journées sont bien décrites, de manière vivante, les ressentis du narrateur sont également transmis au lecteur.

Nous passons par toutes les émotions, l’amour, la colère, la haine, le partage, la souffrance silencieuse.

L’auteur aborde subtilement cette souffrance sans pour autant tomber dans le pathos. Sans excès, les faits sont bien distillés. Mon seul regret se trouve dans quelques longueurs. Une agréable surprise et découverte, un premier livre qui nous promet de belles heures de lecture à venir.

Une histoire d’une crédibilité criante !! Je salue le courage de l’auteur pour avoir osé sortir des sentiers battus et innover dans le monde du thriller. Ce côté original m’a beaucoup séduite !!! Alors même si j’ai pu mentionner quelques bémols, je conseille la découverte de ce livre.

Résumé : Au cœur de l’hiver 2017, quatre ans après les débats sur le projet de loi « Mariage pour Tous », plusieurs couples d’hommes sont retrouvés morts en petite couronne de Paris. Sur les scènes de crime, la signature marque les esprits : entre les corps des victimes sont retrouvés des triangles de tissu, roses comme le symbole de la persécution des homosexuels sous le IIIème Reich.

Pour l’équipe de Maël Néraudeau et Yohann Folembray, lieutenants à la Section criminelle du SDPJ 94 et partenaires à la ville comme à la scène, le compte à rebours est lancé. Le mot d’ordre est sur toutes les lèvres, y compris celles de la presse : mettre la main sur l’assassin et enrayer la vague de folie meurtrière. Mais face à un criminel aussi obscur qu’imprévisible, les enquêteurs se retrouvent désarmés, et ce malgré l’appui d’un capitaine de la Brigade des crimes sériels de l’OCRVP venu se greffer à la section pour les assister. Le sadisme du meurtrier se révèle alors sans limite lorsque l’affaire prend un virage dramatique pour les deux coéquipiers et amants. Entre les plaies endormies qui se réveillent et la colère qui les déchire, affectant l’équilibre du groupe, le terrain est plus libre que jamais pour le Tueur au Triangle Rose, qui profite de la diversion pour passer à la vitesse supérieure et parachever son acte final…

Date de publication : 21.10.2019 en AutoEdition

laurine perso

Vous pouvez suivre ce prix sur les liens suivants :

Lien Site Internet Prix des Auteurs inconnus :

http://www.prixdesauteursinconnus.com/

Lien Facebook Prix des Auteurs inconnus https://www.facebook.com/prixdesauteursinconnus/

Lien Instagram Prix des Auteurs inconnus https://www.instagram.com/prixdesauteursinconnus/

Lien Twitter Prix des Auteurs inconnus

https://mobile.twitter.com/prixdesai

 

Mes autres lectures lues ou à venir dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 

Ma Vie sera pire que la mienne de Williams Exbrayat

Benzos de Noël Boudou

baniere pai

Samedi, c’est permis aussi !! Des Lignes et des Pages 2020#21

Comme les Journaux se sont bien amusés à compter les pages, ils ont décidé de continuer, voici leur bilan du 12 au 24 Juillet 2020 :

  • La Promesse de Cédric Cham :  272 pages *

la promesse

Résumé : « Après avoir assisté à l’assassinat de sa femme, un flic brisé retourne son arme contre lui. Sorti du coma, il ré-apprend à vivre pour respecter sa promesse : faire payer les assassins. Mais que peut un homme, seul, face à une entité du mal ? Dans un univers proche des polars coréens, entre violence, psychodrame et noirceur, « La promesse » est un thriller habile, surprenant… somptueux. »

  • Sanction de Pierre Tré-Hardy : 276 pages
SANCTION

Résumé : Une découverte est sur le point de bouleverser le monde tel que nous le connaissons. Une vague d’assassinats ciblés ébranle l’équilibre planétaire. Les énigmes qui s’accumulent doivent être résolues rapidement puisqu’une course contre la montre pour sauver l’humanité vient de s’engager. Nous n’avons plus beaucoup de temps… Un thriller haletant en prise avec notre époque, et qui n’hésite pas à poser les questions qui dérangent. Mieux qu’une projection de cinéma, l’histoire se déroule sous nos yeux, autour de nous, en nous. Une seule promesse : après Sanction, vous ne regarderez plus le monde de la même façon.

  • L’Etrange Voyage de Theo Gossein Livre 1 : Historia de Malric : 84 pages 

L'ETRANGE

Résumé : Théo Gossein est un artiste malade dont le traitement lui bloque toute créativité. Il vit reclus dans son atelier sans jamais voir personne  ; il n’est plus capable de poser une seule couleur sur une toile. Son monde l’oppresse, le terrifie. Alors, comme dans un dernier sursaut salvateur, il décide d’arrêter ses pilules et de sortir de chez lui. C’est le début d’une aventure qui va le mener bien au-delà de son imagination. Dans ce premier tome, Théo nous livre son carnet de voyage  : sa route vers Hospitalia. Et comme dit Théo «  Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer  ».

Et voilà 7 euros de plus dans la cagnotte pour le budget Livres de l’année prochaine !!! Les livres personnels sont à 2€ et les livres prêtés mentionnés par * sont à 3€

SEULS ONT ÉTÉ COMPTABILISÉS LES LIVRES TERMINÉS, SOIT UN TOTAL DE 632 PAGES

 

Samedi, c’est permis aussi !! Des Lignes et des Pages 2020#20

Comme les Journaux se sont bien amusés à compter les pages, ils ont décidé de continuer, voici leur bilan du 4 au 11 Juillet 2020 :

qaraqosh

Résumé : Ce qui est sûr, c’est que Clovis ne voit pas arriver ce Mikki d’un très bon oeil… D’une part, parce que cet escogriffe pas très clair se dit menacé et cherche une planque du côté de la Varune, d’autre part, parce qu’il arrive d’Irak où il prétend avoir combattu au sein d’une milice chrétienne nommée Qaraqosh. Et puis Clovis n’a pas de temps à perdre : il doit partir le surlendemain pour un reportage à Prague où l’on vient de retrouver la bibliothèque d’Himmler consacrée à l’ésotérisme et à la sorcellerie. Coïncidence ou opportunité, c’est justement à Prague que la milice Qaraqosh a été créée. De leur côté, Emma et le SRPJ se retrouvent à enquêter sur deux meurtres commis dans la région, sur le même modus operandi. Les deux victimes s’avèrent également avoir été membres de Qaraqosh. Y aurait-il un lien avec ce fameux Mikki ? Entre les investigations de Clovis à Prague et celles d’Emma partie en urgence à Londres, le fil de la vérité semble se dénouer… Mais tous deux sont bien loin de se douter de la tournure que va prendre cette affaire !

  • Vade Retro Satanas de Luc Fori : 264 pages
vade retro satanas
Résumé : Dans un contexte de Djihad et d’attentats, une enquête décapante dans le milieu des mosquées et de la mouvance salafiste qui prend à contre-pied bien des préjugés.

« Faut que tu changes, Will, faut que tu changes… », qu’elle répétait. Du coup, j’ai essayé de changer, de changer de femme… ça n’a évidemment pas fonctionné comme prévu et j’ai dû bientôt poser mes valises ailleurs, en face d’un immeuble peuplé de cas sociaux et de mahométans forcément inquiétants. J’avais tout perdu, Heike, mon fils et le fil de ma vie. Alors, pour m’occuper, j’ai dû accepter de boire du thé, et même d’aller à la mosquée. Et comme je ne sais pas dire non, je me suis bientôt retrouvé à suivre la trace de deux apprentis djihadistes… Une trace qui m’a conduit jusqu’à Bruxelles, avec pas mal de surprises, mais je n’en dirai pas plus sur cette histoire belge ! Pendant ce temps Heike -commissaire de police à Bourges- était aux prises avec un psychopathe pas piqué des hannetons. C’est mon pote Roger, lui qui n’est pourtant pas bavard, qui a eu le dernier mot.

Et voilà 4 euros de plus dans la cagnotte pour le budget Livres de l’année prochaine !!! Les livres personnels sont à 2€ et les livres prêtés mentionnés par * sont à 3€

SEULS ONT ÉTÉ COMPTABILISÉS LES LIVRES TERMINÉS, SOIT UN TOTAL DE 528 PAGES

Défi Lectures Eté 2020

Alors voilà, l’été est arrivé et quand Déborah (Des Bobos sur Facebook et use_to_be_a_bee sur Instagram) nous a présenté sa PAL de juillet, j’ai trouvé que c’était une très bonne idée !!!

DEFI DEBORAG

Comme j’en ai déjà lu, j’ai décidé de la suivre sur les auteurs, et voilà le résultat :

DEFI MAUD

Regarder le noir s’est caché le temps de la photo mais c’est bon je l’ai retrouvé et pour Claire Favan, Le Tueur Intime, est déjà dans ma liseuse !!! Possibilité de lectures communes en plus, ça va être très sympathique !

Et vous quels livres avez-vous prévu de lire pendant l’été ? Des avis sur nos sélections ?

Bel été et bonnes lectures à toutes et tous !!!!

Qaraqosh de Maurice Gouiran

qaraqosh

Mon avis : Je suis ravie de retrouver Clovis, journaliste toujours à l’affût des bonnes histoires et des coups fourrés. Il a l’œil, le bon et pourtant, face à un personnage expérimenté il va avoir du mal à démêler le vrai du faux.

En reportage à Prague, afin de mettre en lumière et découvrir la fameuse bibliothèque d’Himmler, il quitte la Varune. Loin d’Emma qui enquête difficilement sur un double meurtre, il n’a pas idée à quel point il est au bon endroit pour l’aider.

Le point commun entre les victimes : leur mort et ils rentraient d’Irak via la République Tchèque…. Le duo Emma et Sami, n’est pas au bout de ses surprises, sachant que leurs intuitions divergent.

Des enquêtes compliquées, aux multiples ramifications, avancer méticuleusement et tout éplucher sans rien laisser au hasard.

L’auteur signe ici, de nouveau, un excellement volet !!!! Mêlant la fiction et les contextes géopolitiques actuelles. On suit pas à pas Mikki, un personnage incernable, qui rentrent du Moyen Orient, après avoir combattu l’Etat Islamique. Comment discerner les pours ou les contres ? Les difficultés des autorités à faire cette différence lors des retours sur le territoire français afin d’éviter que des cellules ne se constituent en Europe et agissent de l’intérieur.

Très brillamment sont mises en avant les motivations personnelles qui poussent des hommes à prendre les armes et à combattre les intégristes chez eux à a source afin que les drames puissent être éviter ailleurs dans le monde. Les filières, les réseaux, les parcours géographiques, on suit pas à pas comme les enquêteurs le cheminement, ainsi que leur Histoires liées à ces civilisations.

Sarcastique, un peu bourru aussi, mais au cœur d’or, Clovis, un personnage attachant ne laisse jamais rien au hasard. Nous faisons également un saut dans l’Histoire grâce à ses recherches, les vérités, les fantasmes rencontrent parfois des chimères et sorcières.

Le dosage fiction-réalité est savamment distillé et très bien étoffé, j’ai de nouveau beaucoup appris en découvrant ce brillant volet !!

Sans conteste, l’auteur a su de nouveau m’emporter en voyage et à travers le temps afin de comprendre le résultat que nous pouvons constater de nos jours.

Pour ma part, apprendre tout en lisant une fiction est un réel plaisir !! Une lecture qui divertit mais qui démontre et illustre est une parfaite réussite ! Je me plongerai prochainement de nouveaux afin de découvrir les autres escapades de Clovis.

Je vous laisse découvrir par vous-même la signification du titre, pour ma part c’était une énigme avant de lire ce livre.

Résumé : Ce qui est sûr, c’est que Clovis ne voit pas arriver ce Mikki d’un très bon œil… D’une part, parce que cet escogriffe pas très clair se dit menacé et cherche une planque du côté de la Varune, d’autre part, parce qu’il arrive d’Irak où il prétend avoir combattu au sein d’une milice chrétienne nommée Qaraqosh. Et puis Clovis n’a pas de temps à perdre : il doit partir le surlendemain pour un reportage à Prague où l’on vient de retrouver la bibliothèque d’Himmler consacrée à l’ésotérisme et à la sorcellerie. Coïncidence ou opportunité, c’est justement à Prague que la milice Qaraqosh a été créée. De leur côté, Emma et le SRPJ se retrouvent à enquêter sur deux meurtres commis dans la région, sur le même modus operandi. Les deux victimes s’avèrent également avoir été membres de Qaraqosh. Y aurait-il un lien avec ce fameux Mikki ? Entre les investigations de Clovis à Prague et celles d’Emma partie en urgence à Londres, le fil de la vérité semble se dénouer… Mais tous deux sont bien loin de se douter de la tournure que va prendre cette affaire !

Date de publication : 15.05.2019 aux Editions Jigal

A lire également du même auteur : L’Irlandais 

D’autres avis sur ce livre : blacknovel1, mes évasions livresques 

maurice

Vendredi, c’est permis !! Des Lignes et des Pages 2020#19

Comme les Journaux se sont bien amusés à compter les pages, ils ont décidé de continuer, voici leur bilan du 29 Juin au 3 Juillet 2020 :

  • Chicago Blues de Killian Day : 262 pages

chicago blues

Résumé : Bronzeville, banlieue sud de Chicago. Lester Jackson, dix-huit ans, occupe ses journées à livrer des colis d’un genre particulier. De son côté, après neuf mois d’enquête sur le jeune homme, le sergent Pierce Patchett est sur le point de boucler sa plus grosse affaire depuis qu’il a été injustement mis sur la touche. Mais les choses vont prendre une tournure dramatique. Au rythme des tribulations de ces deux personnages, Chicago Blues nous plonge dans les rouages judiciaires, sociaux et médiatiques d’une société américaine aux multiples visages.

gangster

Résumé : Stéphane vit à Paris. A 28 ans , il appartient à la famille du caïd Lapaz et gère ses clubs de nuit, mais il est surtout au cœur des trafics et des décisions les plus secrètes de la famille. Machines à sous, rackets, cocaïne, le système rapporte des millions. Mais quand Assouni le Lyonnais entraine Lapaz dans le meurtre d’un rival, Stéphane comprend qu’ils sont en danger. Derrière les établissements et les trafics, il réalise alors l’envers du décor. Dans un univers où les alliances se font et se défont au rythme des meurtres, il devra survivre dans ce qui deviendra la plus sanglante guerre des clans que le milieu du grand banditisme n’aura jamais connu. Malgré l’illusion de sa toute puissance, le plus féroce des caïd peut être pris à revers par ceux qui ont été trahis.

Plongée fulgurante dans l’univers impitoyable du grand banditisme français à travers Stéphane Saliseti, caïd parisien pris pour cible par un concurrent avide d’argent et de pouvoir.

Et voilà 4 euros de plus dans la cagnotte pour le budget Livres de l’année prochaine !!! Les livres personnels sont à 2€ et les livres prêtés mentionnés par * sont à 3€

SEULS ONT ÉTÉ COMPTABILISÉS LES LIVRES TERMINÉS, SOIT UN TOTAL DE 542 PAGES