Le sourire du scorpion de Patrice Gain

« Livre lu, sur les conseils de … »
Geneviève, du blog Collectif Polar, voici son avis

LE SOURIRE DU SCORPION

Mon avis : J’ai beaucoup aimé que l’on vive cette histoire à travers les yeux de Tom, jeune garçon qui part en expédition sportive avec sa sœur jumelle, ses parents et un ami serbe qui leur sert de guide. Un moment convivial des joies en famille, le partage, les échanges et profiter des instants est au rendez-vous. Les descriptions du décor ponctuent cette partie du récit, peu à peu j’ai ressenti un malaise, les caractères bien trempés de chacun vont se révéler aussi… Certaines craintes vont naître…chez les protagonistes et le lecteur.

Si le cadre paraît idyllique, la nature peut se montrer également hostile….

L’auteur use d’une écriture simple mais très efficace, c’est la force de ce livre, ce sont les personnages et la place prédominante de la nature, qui sont mis en avant. Les alternances de scènes également et l’ambiance m’a fait penser souvent à ce fait : vous regardez un film la scène qui se déroule sous vos yeux n’a rien de terrifiant et pourtant vous entendez la petite musique qui monte et qui vous fait grimper la pression. Ici, c’est pareil… Et c’est magique comme lecture, que la tension monte « juste grâce » à l’enchaînement très habile des scènes…

Il y aura un avant et un après le drame qui plongera cette famille sans un puit (de douleur) sans fond. Pourtant chacun va réagir de diverses manières, les ressentis sont différents, Tom va devoir se trouver une nouvelle place car tout à voler en éclat. Même une distance se créée vis-à-vis de sa sœur jumelle… Il grandit, gère, affronte, essaie de se relever et de même pour sa famille. Même sa mère ne semble plus le voir…

Des rencontres inopinées vont le faire revivre le fameux jour fatidique… Des questions vont s’entasser… Le lecteur a un peu d’avance sur Tom mais il reste attentif à ce jeune homme qui lutte pour se construire et qui va devoir tirer le voile qui le sépare de la vérité.

J’ai adoré le personnage de Tom sensible, réfléchi, doté d’une certaine logique malgré une vie de bohème dans le camion… J’ai eu des moments de crispations quand l’auteur s’immisce et nous souffle comme Tom vers une réalité.

Une fin à couper le souffle qui marque, qui tape, on pensait avoir tout lu dans ce récit, que les souffrances sont derrières et pourtant. Quand l’avalanche des drames est lancée, difficile de l’arrêter, surtout quand… Je vous laisse découvrir par vous-même.

Une lecture qui interpelle, qui percute, des événements réels dans certains pays mis en lumière à travers ce récit, font réfléchir et sont bien amenés. L’auteur ne tombe pas dans la facilité des clichés.

Un décor et des personnages denses et riches, parfaitement bien travaillés qui emportent totalement le lecteur au milieu de ce drame familial… Le passé ne s’efface jamais…

Résumé : Tom, sa sœur jumelle Luna et leurs parents s’engagent dans le canyon de la Tara en raft. Une belle étape de plus dans leur vie nomade. Pourtant, malgré les paysages monténégrins époustouflants, la complicité familiale et la présence rassurante de Goran, leur guide serbe, la tension envahit peu à peu le canyon et le drame frappe, sans appel. Du haut de ses quinze ans, Tom prend de plein fouet la violence du deuil et de la solitude. Mais, en dépit du chaos qui lui tient désormais lieu de vie, il ne peut s’empêcher de retracer les événements et le doute s’immisce : ne sont-ils pas les victimes d’une histoire bien plus grande que la leur ?

Date de publication : 02.01.2020 aux Editions Le Mot et le Reste  

Autres avis sur ce livre Jeux Lit Avec Sally, débredinages

patrice-gain

« Le Top 3 de Toi » Hiver de Coati Râleuse

coati

Donc voilà, mon tit ciboulot a mouliné et l’idée du « Top 3 de toi » est née ! L’occasion pour moi de vous présenter cette nouvelle rubrique où je vais vous solliciter ! Une fois par trimestre, présenter vos 3 lectures qui ont retenu votre attention.

Je remercie Coati Râleuse d’avoir accepté de partager sa sélection ! 

1 A VIF

« A vif….. c’est un livre de Manzor, et j’aime… c’est impeccable… ça se lit comme on regarde un film »

Résumé : Dans la forêt qui borde le village de Gévaugnac, on découvre une toute jeune fille brûlée sur un bûcher. La capitaine Julie Fraysse, du SRPJ de Toulouse, est priée de différer ses vacances et de consulter Novak Marrec, le policier qui a mené l’enquête sur des meurtres très similaires, attribués à un mystérieux « Immoleur » jamais arrêté.
Le problème c’est que Novak est interné en hôpital psychiatrique. Depuis son échec dans l’affaire de l’Immoleur, ce flic intelligent, cultivé et peu loquace est atteint de troubles obsessionnels délirants : par moments son cerveau lui crée de fausses certitudes, qu’il n’arrive pas à distinguer de la réalité.
Convaincu que l’Immoleur est de retour, Novak se lance à corps perdu dans l’enquête avec Julie. Mais comment découvrir la vérité quand votre propre esprit joue contre vous ? Parviendront-ils à mettre au jour les secrets de la petite communauté de Gévaugnac ?

2 LA PROPHETIE

« La cathédrale de Chartres comme je ne l’avais jamais vue ! »

Résumé :  » Il n’y a de Dieu qu’Allah l’Unique.  » Par quel mystère la profession de foi de l’islam figure-t-elle sur un vitrail de la cathédrale de Chartres retraçant la vie du Christ ? Lors de fouilles dans la crypte de cette cathédrale, Mary, jeune et brillante étudiante, est sur le point de mettre au jour une découverte archéologique majeure. Mais cette révélation risque de bouleverser l’équilibre du monde. Un rempart de haine et de sang se dresse alors pour empêcher la jeune femme d’accéder à cette vérité qui dérange. Quelle est l’étrange congrégation prête à supprimer tous ceux qui s’approchent trop près du secret ? Quel est ce secret ? Une prophétie vieille de plusieurs siècles est-elle en train de s’accomplir ?

3

« Un petit tour vers la Suisse un roman de sciences fiction ? on aimerait le croire ! la manipulation mentale à grande échelle d’un geek, gamer addict… ça fait froid dans le dos ! »

Résumé : Il a 24 ans.
C’est un Gamer, un Geek, un GamesAddict. Dans ce domaine, il est très bon.
Excellent même.
C’est aussi un hacker. Là aussi, il fait très fort. Par contre, il n’aime pas bosser, que ce soit pour étudier ou simplement pour gagner sa croûte. Il n’aime pas non plus vivre au milieu des gens. Sa passion, c’est le virtuel, c’est de vivre les réalités des mondes imaginaires.
Il n’aime pas perdre. Il aime gagner. Il aime tricher, aussi.
Mais, au fait, qui est derrière cette entreprise aux moyens visiblement illimités qui le paie par centaines de milliers de dollars pour jouer dans une villa isolée au cœur du désert afin d’analyser toutes ses réactions cérébrales, avec comme seule compagnie une escort girl – une différente chaque mois – et un superviseur qui l’aide à optimiser ses représentations mentales ?
Quel est le but de cette société qui l’a poussé à commettre des actes suffisamment répréhensibles pour l’amener dans un confessionnal – lui qui n’a jamais vraiment cru en Dieu ni en Diable – afin de trouver auprès d’un homme d’Eglise un semblant de paix intérieure ?

Merci Coati Râleuse et bonnes futures lectures !!!! 
Vous connaissez ces livres ? 
Si vous souhaitez participer, rien de plus simple, par mail leslecturesdemaud92@gmail.com, ou en MP sur les réseaux sociaux.

Les Top 3 précédents : Maud, Morphéa, Sébastien, Lucile, Jean-Baptiste,

Le mal en soi d’Antonio Lanzetta

« Livre lu, sur les conseils de … »
Delphine, du blog Mes Evasions livresques, voici son avis

LE MAL EN SOI

Mon avis : J’ai de suite été embarquée dans cette enquête et totalement séduite par le mécanisme qui consiste à allier le présent et le passé.

Nous évoluons au milieu de cette enquête qui va réveiller toutes les douleurs de Damiani, journaliste, quelles soient physiques ou psychologiques. En effet, tous les indices pointent vers le drame qu’il a connu et subit personnellement des années auparavant.

L’auteur sait très habilement maintenir le suspense dans les deux espaces temps. J’ai apprécié découvrir les personnages durant leur adolescence, leur vie de l’époque et constater leur évolution. Chacun des protagonistes est très bien travaillé, dense.

C’est grâce ou à cause, chacun se fera son idée, au fait qu’il connaisse l’enquêteur qui va lui permettre de suivre les évolutions de cette enquête hors norme. Comment ce criminel a traversé les décennies sans se faire attraper ?

Le lieu, l’environnement, sont également des points communs entre les deux périodes, même théâtre, même mise en scène, même coupable ?

Voilà dans quoi va se lancer Damiani, l’enquête de sa vie, va réveiller ses souvenirs de l’époque, et user de toutes ses connaissances, quitte à renouer avec ses amis de l’époque afin qu’enfin éclate la vérité !!!!

Un rythme, autre que le temps, alterne les phases d’actions et de réflexions et l’auteur sert parfaitement son récit grâce à une plus dynamique ou plus dense suivant les effets souhaités.

Le lecteur se laisse porter, commence de lui-même à émettre bon nombre d’hypothèse, je me suis prise au jeu de passer en revue les suspects. J’ai juste un seul reproche à faire, si si un petit, que la scène de dénouement est à mon sens un peu trop rapide par rapport à toute la tension maintenue entre les protagonistes depuis le début de l’histoire.

Globalement, j’ai passé un très bon moment de lecture. Je lierai de nouveau cet auteur sans aucune hésitation, je remercie Delphine pour le conseil. Seule question, pourquoi ai-je mis autant de temps à le lire ?

Résumé : Automne 2016. Castellacio, petit bourg du Sud de l’Italie. Le cadavre d’une jeune fille est retrouvé pendu par les poignets avec du fil barbelé aux branches d’un saule. Sa tête décapitée gît entre les racines, ses yeux vitreux fixent Damiano Valente. Valente, c’est le Chacal, un écrivain à succès de « true crime », hanté par le passé et condamné à traîner sa jambe brisée. Depuis trente et un an, il traque sans relâche le meurtrier de Claudia, sa meilleure amie sauvagement assassinée au cours de l’été 1985. Aidé de son ami le commissaire De Vivo, il se lance sur les traces de celui que la presse a baptisé « l’homme du saule ».

Été 1985. Castellaccio, Flavio, jeune orphelin originaire de Turin, débarque chez son grand-père après la mort de sa mère. Rien n’est gagné d’avance avec cet homme bourru. En compagnie de ses nouveaux amis Stefano, Claudia, Damiano et du brave Jack, énorme chien au pelage noir, Flavio découvre l’insouciance, l’amour, la vie loin de Turin, dans la magnifique région du Cilento, à quelques coups de pédales de la mer et de la montagne. Et si le bonheur était à portée de main ? C’est oublier un peu vite que le mal n’est jamais loin…

Date de publication : 14.03.2018 aux Editions Bragelonne

Autre avis sur ce livre : coupdecoeurcp,

AVT_Antonio-Lanzetta_6920

« Le Top 3 de Toi » Hiver de Jean-Baptiste Ferrero

JB

Donc voilà, mon tit ciboulot a mouliné et l’idée du « Top 3 de toi » est née ! L’occasion pour moi de vous présenter cette nouvelle rubrique où je vais vous solliciter ! Une fois par trimestre, présenter vos 3 lectures qui ont retenu votre attention.

Je remercie Jean-Baptiste d’avoir accepté de partager sa sélection ! 

1 LE MAITRE

« Pourquoi le Maître ? Parce que c’est le plus fabuleux roman jamais écrit… Du réalisme magique dans sa plus pure acception… un chef-d’œuvre absolu… »

Résumé : Pour retrouver l’homme qu’elle aime, un écrivain maudit, Marguerite accepte de livrer son âme au diable. Version contemporaine du mythe de Faust, transposé à Moscou dans les années 1930, Le Maître et Marguerite est aussi l’une des histoires d’amour les plus émouvantes jamais écrites. Mikhaïl Boulgakov a travaillé à son roman durant douze ans, en pleine dictature stalinienne, conscient qu’il n’aurait aucune chance de le voir paraître de son vivant.

2 LONESO

« Un western palpitant, passionnant, drôle et d’un humanisme poignant. L’Ouest, le vrai. »

Résumé : À Lonesome Dove, Texas, les héros sont fatigués. Augustus McCrae et Woodrow Call ont remisé leurs armes après de longues années passées à combattre les Comanches. En cette année 1880, pourtant, l’aventure va les rattraper lorsqu’ils décident de voler du bétail au Mexique et de le convoyer jusque dans le Montana pour y établir un ranch. Commence alors un immense périple à travers l’Ouest, au cours duquel le convoi affrontera de
violentes tempêtes, des bandes de tueurs et d’Indiens rebelles… et laissera de nombreux hommes derrière lui.

3 MANIERES

« Un livre d’une beauté, d’une sensibilité et d’une intelligence rare. On ne regarde plus le monde et la nature de la même façon après l’avoir lu. »

Résumé : Le mystère d’être un corps, un corps qui interprète et vit sa vie, est partagé par tout le vivant : c’est la condition vitale universelle, et c’est probablement elle qui mérite d’appeler le sentiment d’appartenance le plus puissant. Ainsi, les animaux sont pour nous à la fois des parents et des étrangers d’une profonde altérité. Baptiste Morizot approfondit ici une série d’enquêtes philosophiques fondées sur la pratique du pistage. Il s’agit de pister à la fois les vivants sur le terrain et les idées que nous nous faisons d’eux dans la forêt des livres et des savoirs… Ce livre approche les animaux, humains compris, comme autant de manières d’être vivant.

Merci Jean-Baptiste et bonnes futures lectures !!!! 
Vous connaissez ces livres ? 
Si vous souhaitez participer, rien de plus simple, par mail leslecturesdemaud92@gmail.com, ou en MP sur les réseaux sociaux.

Les Top 3 précédents : Maud, Morphéa, Sébastien, Lucile,

Samedi, c’est permis aussi!! Des Lignes et des Pages 2021#13

Comme les Journaux se sont bien amusés à compter les pages, ils ont décidé de continuer, voici leur bilan du 3 au 9 Avril 2021 :

meurtres à moulinserre

Résumé : Un meurtre a été commis au château de Moulinserre lors d’une fête donnée par une grande Star de la BD à l’occasion de son anniversaire.
Jules Robert, directeur de la PJ, charge son meilleur agent, la commissaire Satisfaction Cantono, de dénouer les fils d’une intrigue complexes aux retombées médiatiques considérables.
L’enquêtrice, d’une perspicacité et d’une discrétion légendaires, est particulièrement qualifiée pour naviguer au sein de cet univers : filleule de Bianca Jagger (ex-épouse du célèbre chanteur des Rolling Stones), elle est aussi une grande bédéphile.
Quels secrets, cachés par les nombreux acteurs réunis à Moulinserre, vont-ils être dévoilés pas à pas ?

CE QU IL FAUT DE NUIT

Résumé : C’est l’histoire d’un père qui élève seul ses deux fils. Les années passent, et les enfants grandissent. Ils choisissent ce qui a de l’importance à leurs yeux, ceux qu’ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses. C’est une histoire de famille et de convictions, de choix et de sentiments ébranlés, une plongée dans le cœur de trois hommes.

  • Le mal en soi* d’Antonio Lanzetta : 288 pages

LE MAL EN SOI

Résumé : Automne 2016. Castellacio, petit bourg du Sud de l’Italie. Le cadavre d’une jeune fille est retrouvé pendu par les poignets avec du fil barbelé aux branches d’un saule. Sa tête décapitée gît entre les racines, ses yeux vitreux fixent Damiano Valente. Valente, c’est le Chacal, un écrivain à succès de «  true crime  », hanté par le passé et condamné à traîner sa jambe brisée. Depuis trente et un an, il traque sans relâche le meurtrier de Claudia, sa meilleure amie sauvagement assassinée au cours de l’été 1985. Aidé de son ami le commissaire De Vivo, il se lance sur les traces de celui que la presse a baptisé «  l’homme du saule  ».

Été 1985. Castellaccio, Flavio, jeune orphelin originaire de Turin, débarque chez son grand-père après la mort de sa mère. Rien n’est gagné d’avance avec cet homme bourru. En compagnie de ses nouveaux amis Stefano, Claudia, Damiano et du brave Jack, énorme chien au pelage noir, Flavio découvre l’insouciance, l’amour, la vie loin de Turin, dans la magnifique région du Cilento, à quelques coups de pédales de la mer et de la montagne. Et si le bonheur était à portée de main  ? C’est oublier un peu vite que le mal n’est jamais loin…

Et voilà 8 euros de plus dans la cagnotte pour le budget Livres de l’année prochaine !!! Les livres personnels sont à 2€ et les livres prêtés mentionnés par * sont à 3€

SEULS ONT ÉTÉ COMPTABILISÉS LES LIVRES TERMINÉS, SOIT UN TOTAL DE 887 PAGES

Ce qu’il faut de Nuit de Laurent Petitmangin

« Livre lu, sur les conseils de … »
Delphine, du blog Mes Evasions livresques, voici son avis

CE QU IL FAUT DE NUIT

Mon avis : J’ai été profondément touchée par ce premier roman que nous présente l’auteur, ici avec un plume très accessible, parfois terroir qui donne toute sa dimension à ce drame dans un village lorrain.

Les personnages, principalement masculins, suite au décès de la moman. Le narrateur, ce père de famille qui se livre comme dans un journal sur son quotidien et ses pensées. Sa famille est au centre de sa vie et la phase de deuil avec deux jeunes adolescents ne s’abordent pas de manière intuitive. Il va devoir apprendre à tout gérer de l’école jusqu’aux vacances ; en passant par les phases de manque de la femme de sa vie. Il nous retrace aussi les dernières années et comment les garçons se sont montrés forts.

En grandissant, chacun va avoir des aspirations différentes. Tout comme leur père avant eux qui avait vu sa vie se transformer lorsqu’il avait rencontré leur mère. Eux aussi se sont les rencontres qui vont les mettre sur leur chemin de vie. L’auteur montre bien que tout dépend de là ou on se trouve à l’instant T, qu’à cinq minutes près tout peut être différent.

L’ambiance des anciens bassins miniers est très bien retranscrite que ce soit d’un point de vue social, sportif, sociétal ou politique. L’évolution, les changements, tout le monde ne voit pas ça d’un très bon œil, et l’impression du lointain Paris qui ne les concerne pas et qui ne s’occupe pas de la région.

Trois hommes soudés dans la douleur vont peu à peu chacun prendre leur vie et leur choix. Qu’en est-il quand le virage de l’un d’entre eux va faire basculer cette harmonie ?

Toute cette mécanique est très bien illustrée par l’auteur qui met en scène les différents moments qui vont amener de manière presque inéluctable à un drame.

Les sous-entendus et non-dits ont toute leur place ici, les suggestions percutent le lecteur qui se dit « non mais non je n’ai pas bien saisi ». J’ai même relu certains passages pour être sûre de ce que l’auteur me soufflait sous les yeux.

Des personnages touchants, émouvants, ébranlés, à nus. Avec pudeur, l’auteur distille les pensées taiseuses de ses protagonistes. La violence s’immisce peu à peu, une ombre qui plane… Des moments très durs et intenses sont relatés, la tension psychologique est palpable.

Ce livre m’a emportée, m’a touchée, « c’est dur, ça tape, c’est fort », d’une certaine manière m’a bouleversée également. Pourtant, j’ai deux petits bémols, le changement radical qu’opère le papa, en une phrase, m’est apparu un peu rapide. Et le titre reste une énigme pour moi.

Un premier roman sensible, qui maintient le lecteur en haleine aux côtés de cette famille, qui va partager son évolution et ses drames. La souffrance, la douleur, la justice, sont autant d’acteurs qui jouent leur rôle ici, avec une fin inoubliable. Un livre poignant que je recommande, pour ma part je surveillerai les prochaines sorties de l’auteur qui a su m’embarquer.

Résumé : C’est l’histoire d’un père qui élève seul ses deux fils. Les années passent, et les enfants grandissent. Ils choisissent ce qui a de l’importance à leurs yeux, ceux qu’ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses. C’est une histoire de famille et de convictions, de choix et de sentiments ébranlés, une plongée dans le cœur de trois hommes.

Date de publication : 20.08.2020 aux Editions La Manufacture du Livre

Autre avis : Domi C lire, The Cannibal Lecteur, blacknovel1,

AVT_Laurent-Petitmangin_3464

« Le Top 3 de Toi » Hiver de Lucile

Lucile

Donc voilà, mon tit ciboulot a mouliné et l’idée du « Top 3 de toi » est né ! L’occasion pour moi de vous présenter cette nouvelle rubrique où je vais vous solliciter ! Une fois par trimestre, présenter vos 3 lectures qui ont retenu votre attention.

Je remercie Lucile d’avoir accepté de partager sa sélection ! 

On retrouve ses avis sur Instagram : loieldelucioledanslespolars et sur son blog : L’œil de Luciole 

la mort

« La mort d’une sirène de Rydahl et Kazinski parce que ça revisite la genèse du conte de La Petite Sirène en mode thriller crade dans le Copenhague de l’époque. »

Voir le retour complet 

Résumé : Le corps mutilé d’une jeune prostituée est retrouvé dans le port. La soeur de la victime croit pouvoir immédiatement désigner le tueur : Hans Christian Andersen, jeune écrivain en devenir qu’elle a vu quitter la maison de passe la veille. Ravie de tenir un coupable, la police le jette en cellule dans l’attente de son exécution programmée. Mais grâce à ses relations, Hans Christian obtient d’être libéré pour trois jours, durant lesquels il devra mener ses propres investigations et livrer le véritable meurtrier aux autorités. Sa quête de la vérité le conduira dans les dédales d’une ville ravagée par la pauvreté, les tensions sociales, la corruption et les crimes sordides…

bonne

« Le polar coréen Bonne nuit maman de Seo Mi-ae parce que c’était un genre nouveau pour moi et la découverte d’un nouveau style d’écriture, bien sombre. »

Voir le retour complet

Résumé : Seonkyeong, criminologue, est sollicitée par un serial-killer qui attend son jugement en prison. Cet homme qui a assassiné une douzaine de femmes veut lui parler, à elle et à personne d’autre. Intelligent, manipulateur, ses motivations restent floues mais tous s’accordent à dire que Seonkyeong devra faire preuve de la plus grande prudence face à ce criminel hors normes.
Dans le même temps, son mari se voit contraint de faire venir chez eux la fille qu’il a eu d’un précédent mariage. Une petite de onze ans qui serre contre elle son ours en peluche, une petite bouleversée par les décès de sa mère et de ses grands-parents maternels. Des décès pour le moins suspects d’ailleurs…

tel pere

« Tel père, telle fille de Fabrice Rose parce que c’est un roman quasi autobiographique écrit par un ancien braqueur. »

Voir le retour complet

Résumé : Visite au parloir de la maison d’arrêt de Fresnes. Alexandra, vingt-quatre ans, exige de son père l’impensable : qu’il abandonne sa vie de braqueur et devienne le père dont elle a toujours rêvé. Mais comment résister à une existence dopée à l’adrénaline ?
Deux mois plus tard, Marc Man s’évade. Contrairement aux apparences, pour Alexandra, c’est un coup de chance : quand Marc apprend qu’elle est menacée par une bande de racketteurs fous dangereux, il organise une chasse à l’homme d’une rare férocité. Et, tant qu’à faire, il monte un casse spectaculaire.
Dans la canicule d’août, chacun révèle sa vraie nature et les cadavres commencent à s’aligner.

Merci Lucile et bonnes futures lectures !!!! 
Vous connaissez ces livres ? 
Si vous souhaitez participer, rien de plus simple, par mail leslecturesdemaud92@gmail.com, ou en MP sur les réseaux sociaux.

Les Top 3 précédents : Maud, Morphéa, Sébastien

Meurtres à Moulinserre de Renaud Nattiez

meurtres à moulinserre

Mon avis : Je découvre avec grand plaisir cette série qui nous baigne dans le monde de la célèbre BD belge. Bien que les noms varient, à quelques lettres, les personnalités sont tout à fait respectées.

J’ai beaucoup apprécié me retrouver à Moulinserre, même si un drame s’y est produit. Une mort qui vient troubler cette fête de retrouvailles autour des protagonistes du monde d’Hervé.

Satisfaction Cantono, grande fan, mais c’est en tant que Commissaire qu’elle va se rendre au château afin de mettre en lumière malgré les projecteurs l’auteur de cet odieux crime. Comme vous l’imaginez, de nombreuses embuches vont également s’inviter à la fête d’autant que comme nous le rappelle brillamment l’auteur de nombreuses tensions voire rancunes subsistent entre ces personnages de renommée mondiale.

L’enquête va s’établir tout en tenant compte des caractères peu banales de ces célébrités. Le tout très bien menée par nos chers Martin, Paddock, Tournelune, Durandt, même si leurs nerfs et ceux du lecteur sont mis à rude épreuve. Un style d’écriture qui colle parfaitement à l’ambiance, avec de nombreux jeux de mots très bien imaginés ! Amour, argent, célébrité, vous retrouverez tous les excellents ingrédients pour qu’un drame se produise, surtout dans ce monde très fermés. C’est bien sûr sans compter les questions stratégiques et géopolitiques.

Tout comme Satisfaction qui a rencontré ses idoles, j’ai moi aussi fait une très bonne rencontre livresque avec cet auteur dont je découvre les œuvres.

Ah oui comme beaucoup d’entre nous, Tintin et ses aventures ont bercé mon enfance et je suis ravie de découvrir les protagonistes avec d’autres costumes. Une lecture plaisante, distrayante et totalement addictive.

Résumé : Un meurtre a été commis au château de Moulinserre lors d’une fête donnée par une grande Star de la BD à l’occasion de son anniversaire.
Jules Robert, directeur de la PJ, charge son meilleur agent, la commissaire Satisfaction Cantono, de dénouer les fils d’une intrigue complexes aux retombées médiatiques considérables.
L’enquêtrice, d’une perspicacité et d’une discrétion légendaires, est particulièrement qualifiée pour naviguer au sein de cet univers : filleule de Bianca Jagger (ex-épouse du célèbre chanteur des Rolling Stones), elle est aussi une grande bédéphile.
Quels secrets, cachés par les nombreux acteurs réunis à Moulinserre, vont-ils être dévoilés pas à pas?

Date de publication : 07.04.2021 aux Editions Sépia BD Collection Zoom sur Hergé

renaud nattiez

« Le Top 3 de Toi » Hiver de Sébastien Vidal

seb

Donc voilà, mon tit ciboulot a mouliné et l’idée du « Top 3 de toi » est née ! L’occasion pour moi de vous présenter cette nouvelle rubrique où je vais vous solliciter ! Une fois par trimestre, présenter vos 3 lectures qui ont retenu votre attention.

Je remercie Sébastien d’avoir accepté de partager sa sélection ! 

On retrouve ses avis sur son blog : Le souffle des mots

la route

« La prose de MacCarthy atteint des sommets, elle se fait âpre, rude, rustique, touchante. Dans cette histoire où un père et son fils se déplacent dans un monde dévasté par l’apocalypse, il fait de ces deux personnages la seule faible source de lumière en ce monde. Dans ce livre, l’auteur met l’humain à poil, en face de ses pires défauts, face à ce qu’il est et ce qu’il peut décider d’être. Lorsqu’on referme cet ouvrage, on a la sensation de revenir tout droit de l’enfer et on se prend à aimer notre monde cruel et imparfait. Un chef d’œuvre déjà devenu classique. »

Voici le retour complet 

Résumé : L’apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres et de cadavres. Parmi les survivants, un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d’objets hétéroclites. Dans la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les côtes du Sud, la peur au ventre : des hordes de sauvages cannibales terrorisent ce qui reste de l’humanité. Survivront-ils à leur voyage ?

l enfant de la prochaine aurore

« Dans ce récit qui fait le grand écart entre le postapocalyptique et la dystopie, Louise Erdrich nous fait découvrir Cedar Hawk Songmaker, une métisse enceinte. Le monde est en pleine turbulence. Tout ce qui vit semble régresser. L’évolution infléchit sa course et de grandes mutations génétiques sèment la panique chez les dirigeants du monde entier. Aux USA, le gouvernement est tombé et a été remplacé par un pouvoir religieux autoritaire. Les futures mamans sont pourchassées dans le but de faire perdurer l’espèce humaine. De manière étonnante, l’auteure décrit un monde et un système qui ne s’effondrent pas, mais s’éteignent à petit feu. Une agonie douloureuse pour nous lecteurs. Louise Erdrich se défriche un chemin entre La route de MacCarthy et La servante écarlate de Margaret Atwood. Un exercice périlleux et réussi, débordant de tension, sonnant comme un ultime avertissement et réhaussé par l’écriture de l’écrivaine. »

Voici le retour complet 

Résumé : Notre monde touche à sa fin. Dans le sillage d’une apocalypse biologique, l’évolution des espèces s’est brutalement arrêtée, et les États-Unis sont désormais sous la coupe d’un gouvernement religieux et totalitaire qui impose aux femmes enceintes de se signaler. C’est dans ce contexte que Cedar Hawk Songmaker, une jeune Indienne adoptée à la naissance par un couple de Blancs de Minneapolis, apprend qu’elle attend un enfant. Déterminée à protéger son bébé coûte que coûte, elle se lance dans une fuite éperdue, espérant trouver un lieu sûr où se réfugier. Se sachant menacée, elle se lance dans une fuite éperdue, déterminée à protéger son bébé coûte que coûte.

tordre de la douleur

« André Bucher nous dessine avec un regard caustique sur la société les trajectoires de quatre personnes en grande souffrance qui ne se connaissent pas. Sous le jour d’évènements récents, il plonge explorer les mécanismes de survie des être blessés, se faufile derrière la carapace, dénoue les liens qui entravent. Avec sa plume poétique qui met en scène une nature tonitruante, sublime et violente, il nous déblaye les turpitudes et les tourments, tente d’expliquer pourquoi, lorsqu’on touche le fond, au lieu de s’allonger et mourir, on pousse sur nos jambes et remontons vers la lumière. Si André Bucher était américain, il serait publié chez Gallmeister ! »

Voici le retour complet 

Résumé : Bernie et sa femme ne se remettent pas de la mort soudaine de leur fils. La douleur, insubmersible, a eu raison de leur histoire. À quelques encablures de là, Sylvain et Élodie jouent de malchance lors des premiers remous du mouvement des gilets jaunes. Dans un accès de panique, cette dernière a mortellement renversé la mère du jeune garagiste, qui devra lui aussi composer avec le deuil. Plus bas dans la vallée, Édith fuit vers l’inconnu. Son compagnon a levé une fois de trop la main sur elle mais le hasard la mènera sur la route de Bernie, ermite devenu sauveur. Dans ce nouveau roman, André Bucher déploie une galerie de personnages, unis dans le chagrin, que le hasard des chemins des Alpes-de-Haute-Provence rassemblera, leur offrant un espoir de guérison, une chance de tordre la douleur.

Merci Sébastien et bonnes futures lectures !!!! 
Vous connaissez ces livres ? 
Si vous souhaitez participer, rien de plus simple, par mail leslecturesdemaud92@gmail.com, ou en MP sur les réseaux sociaux.

Les Top 3 précédents : Maud, Morphéa,

« Le Top 3 de Toi » Hiver de Morphéa Eliande

MORPHEA

Donc voilà, mon tit ciboulot a mouliné et l’idée du « Top 3 de toi » est née ! L’occasion pour moi de vous présenter cette nouvelle rubrique où je vais vous solliciter ! Une fois par trimestre, présenter vos 3 lectures qui ont retenu votre attention.

Je remercie Morphéa d’avoir accepté de partager sa sélection ! 

majestic murder

« J’ai aimé ce livre car j’aime les huis clos ! Jai vraiment apprécié le fait que ça se passe dans un théâtre et que l’enquête passe au second plan ! Tout est angoissant et sombre ! Mais j’ai réussi à m’attacher aux personnages même les plus glauques ! »

Résumé : Quand l’étrange Seamus lui propose de passer une audition au Majestic, Lilian pense toucher son rêve du doigt. Plusieurs semaines de répétitions payées, le gîte, le couvert et la promesse d’une carrière… voilà ce que le metteur en scène du Majestic offre à cette jeune camée fanatique de Shakespeare, en échange de son engagement. Mais la jeune femme ignore qu’en intégrant la troupe, elle abandonne toute espérance. Car, tous les trois ans, en souvenir de Peg Entwistle, une actrice célèbre qui se tua en sautant du panneau de Hollywood Land en 1932, quelqu’un doit mourir sur scène.
Qui sont les membres de l’étrange troupe du Majestic ? Qui sont ces êtres qui cultivent le souvenir morbide d’une gloire déchue, entre l’enfer, le purgatoire et le paradis d’un lieu sur lequel semble régner la folie ?

LE disparu

« Moi qui aime les mystère là j’ai été servi ! Ou est cet homme ? L’histoire de Xavier Dupont de Ligonnès et ses délires ! Aura t on un jour la fin ? »

Résumé : C’est l’histoire d’un homme qui écrit. Clair, net. Plutôt bien, question de culture et de bonne naissance. Il sait tout dire avec les mots : l’amour et la fidélité, les interrogations d’un fils, d’un frère ou d’un père, le désamour et son cortège d’aigreurs et de regrets, les difficultés de la vie, les embrouilles amicales et les dettes. Mais Xavier Dupont de Ligonnès écrit pour tuer. Un journal intime émerge de ses correspondances sans que personne n’en possède la totalité.

LE silence

« Une vraie découverte pour moi ! Trafics, notaire véreux… Un univers inconnu mais qui m’a sorti de ma zone de confort ! Un peu trop court à mon goût mais passionnant ! »

Résumé : Lors d’une mission au Moyen-Orient Maxime, grand reporter pour la télévision, a vu la voiture où se trouvait son équipe – caméraman et fixeur, exploser devant ses yeux. Anéanti, traumatisé par ses images, il sombre dans la dépression. Dans la clinique où il est alité, Maxime observe, fasciné, les tatouages de coupoles d’églises orthodoxes qui couvrent le dos du patient allongé sur le lit voisin : un vieil homme à la peau burinée, qui marmonne des paroles incompréhensibles en ukrainien. Malgré le brouillard cotonneux où le plongent les médicaments, la curiosité de Maxime est piquée au vif. Un regain de vie afflue, il se lève et quitte l’hôpital pour faire ce qu’il sait faire : enquêter, écrire, raconter.

Merci Morphéa et bonnes futures lectures !!!! 
Vous connaissez ces livres ? 
Si vous souhaitez participer, rien de plus simple, par mail leslecturesdemaud92@gmail.com, ou en MP sur les réseaux sociaux.

Les Top 3 précédents : Maud